Un grand confort
thermique et acoustique

« Si j’avais à noter les prestations de France-Maisons, je ne serais pas loin de 10… allez… je dirais même 10 ! Et, si le cas se présente, je conseillerai volontiers ce constructeur à mes relations.

A l’origine nous devions faire construire une maison bois. Un architecte spécialisé a très bien mené le dossier jusqu’au permis de construire. Puis nous avons opté pour une solution en maçonnerie traditionnelle. Cet architecte nous a alors conseillé France-Maisons et nous en sommes satisfaits.

Le gros point fort de M. Duhaubois, c’est sa présence vigilante et assidue, la compétence technique dans le suivi, la coordination des entreprises et une grosse force de proposition. C’est rassurant. Tout le monde sait que la construction d’une maison ne va pas de soi et que des aménagements plus ou moins importants sont courants. Le bon conseil est alors décisif. C’est ce qui nous est arrivé. Le Plan Local d’Urbanisme s’est trouvé abandonné en cours de chantier, nous permettant des améliorations. L’aide de France-Maisons nous a été très utile jusqu’à l’obtention du permis de construire modifié. Puis, certains travaux n’étant pas prévus au contrat de construction, M. Duhaubois a joué la transparence, nous mettant en relation directe avec «ses» entreprises, sans faire de marge sur ces suppléments... Nous avons apprécié.

Le délai contractuel initial de la construction était de treize mois, et, bien que la modification du permis de construire ait coûté trois mois de délais, nous avons été livrés en douze mois. L’étude thermique, obligatoire dans le cadre la RT2012, prévoit une dépense annuelle de 1005 €… nous anticipons une dépense un peu supérieure en eau chaude sanitaire pour satisfaire nos besoins notamment la multiplication des douches dues à nos activités sportives. Mais cette dépense nous paraît raisonnable.

Notre maison correspond à nos souhaits. Nous bénéficions d’un grand confort thermique et acoustique. Il reste quelques travaux de finitions non prévus au contrat de construction. Ça se fait petit à petit. Nous sommes satisfaits.»

M. & Mme Justin
Le Mont-Valérien

Un intérieur jeune

 

85 m2 à cinq minutes du centre d’affaires
de La Défense (Nanterre-Puteaux)

Maison de ville asymétrique sur mesure haut-de-gamme à Nanterre (Mont-Valérien). Maison de ville en petite couronne de Paris. Cette construction très sympathique aux volumes asymétriques est construite à Nanterre, en zone dense, sur le coteau du Mont-Valérien, à dix minutes du Centre d’affaires de La Défense (Nanterre-Puteaux). Le règlement d’urbanisme autorise 85 m2 habitables. Ici, les surfaces sont «chères», (le prix, sans doute, mais aussi la contrainte réglementaire). Pour dégager de beaux volumes, il a fallu abandonner le bloc béton (plus économique mais plus épais) pour une brique creuse hautement performante qui permet de gagner en épaisseur d’isolant et donc de préserver de la surface habitable. De beaux volumes ont été aménagés. On s’est même permis un superbe «vide» (effet cathédrale) bordé par la mezzanine du dégagement à l’étage. Tout ceci permet une belle maison de ville très confortable, très agréable, en ville, parfaitement isolée.

 

Photos ci-dessous :
à gauche, la façade sur la rue,
à droite, depuis le jardin

 

maison asymétrique Nanterre façade rue

maison de ville nanterre deouis le jardin

 

A flanc de coteau
en petite couronne de Paris

Maison de ville asymétrique haut-de-gamme Nanterre Mont Valérien, La Défense, Puteaux. Cette construction d’une maison de ville asymétrique, en zone dense de petite couronne de Paris, à flanc de coteau, sur le célèbre Mont Valérien (Nanterre La Défense, Puteaux) constitue une expérience enrichissante, et… réussie ! Il a fallu démolir et reconstruire avec les contraintes de stockage de chantier sur un espace très restreint... et d’accès très restreint (en ville), et garantir des délais malgré des aménagements — imprévus demandés par le client — qui ont nécessité une modification du permis de construire. Tout est bien qui finit bien…

Des baies importantes
apportent une clarté traversant

Au plan esthétique, c’est une maison très agréable, des lignes discontinues vivantes, des baies importantes qui apportent une clarté traversant (cf images), des couleurs de ravalement contrastées et agréables, notamment avec un ton pierre et un gris taupe. Au plan technique, ensuite. L’étude thermique dégage une CEP (Consommation d’Energie Primaire) de 62,50 kw par m2 et par an. Ce qui rentre aisément dans les normes RT2012, et en termes de prix d’usage : 330 € (2670 kw) par an pour le chauffage. 95,56 € pour l’eau chaude sanitaire. Les clients anticipent une consommation supérieure (voir témoignage). 17,56 € pour l’éclairage. 98 € pour l’alimentation des appareils. Soit une facture annuelle de 1005 € par an, abonnement compris (arrondi à 84 € par mois)…

 

Photos ci-dessous :
la lumière traverse le séjour...
du côté jardin au côté rue


maison de ville Nanterre séjour traversé par la lumière

maison de ville Nanterre la lumière traverse le séjour

 

Pompe à chaleur air/eau...
contrat rempli !

Le chauffage et l’eau chaude sanitaire sont produits par une pompe à chaleur air/eau : au rez-de-chaussée, réseau basse température par le sol ; et à l’étage : radiateurs eau thermostatiques. Surfaces vitrées : 37,61 m2, entre dans les 1/6e des surfaces de murs de façade prévus par la RT2012. Orientation du vitrage : 50% au sud (façade sur rue), 42% au nord (arrière), le solde étant la surface vitrée horizontale des Velux. Contrat rempli.

Métallique, silencieux,
éclairés par des led

Cette maison de ville aux volumes asymétriques, en ceinture de Paris (zone dense), est très originale. Avec sa façade, notamment, en gris chaud et blanc c'est un modèle de réussite dans l'utilisation d'une petite surface et (terrain et constuctibilité). Les abords sont en cours de finition (travaux commandités par la client).

Depuis le séjour, un bel escalier, ci-dessous, (éclairé de manière originale, par des leds discrètes) conduit à la partie nuit… L’escalier (non encore protégé par son garde-corps — à la charge du client — mais ça ne saurait tarder) conduit à la mezzanine qui surplombe la vaste salle «à vivre» du RdC, et distribue les chambres.

 

Photos ci-dessous :
l'escalier distribue les chambres.
Ici une chambre d'enfants.

 

maison de ville Nanterre escalier métallique éclairé

maison ville Nantere chambre d'enfant en pleine lumière

 

A l'Etage, trois chambres

très éclairées

La chambre parentale est éclairée par une large baie : elle ouvre sur le balcon. Deux chambres (d’enfants, en l’occurrence), sont éclairées par des velux et celle qui s’ouvre sur la façade bénéficie aussi d’un beau balcon. Les trois chambres disposent chacune d’un vaste placard. Une grande salle de bain, douche et lavabo, termine l’aménagement de l’étage.

Une ampleur et une clarté
remarquables

Au Rez-de-chaussée. Depuis la rue, on passe le portail à glissière. L’aménagement des abords est en cours, mais incontestablement c’est une maison sympathique qui se dessine. Deux volumes asymétriques : un gris chaud bien foncé, et l’autre très clair, offrent une certitude de bon goût. La maison s’ouvre sur un dégagement accueillant. Immédiatement à droite s’ouvre un beau cellier de 6,5 m2 alors qu’immédiatement à gauche on pénètre dans un vaste volume de 35 m2 qui comprend le bureau, le coin repas et le séjour (avec son effet cathédrale spectaculaire). Les wc sont disponibles dès l’entrée, avec un lavabo et son miroir devant lequel on n’hésitera pas à rectifier son maquillage. Un vaste vestiaire, bien utile, juste avant de pénétrer dans la cuisine… qui, elle-même, communique avec le séjour et avec le terrain (à l’arrière), où l’on accède par une belle baie de 140 cm. La distribution des surfaces est bien pensée… la lumière traversant sud-nord par deux portes fenêtres de respectivement 215 cm (au sud) et 330 (au nord) donnent une ampleur et une clarté remarquables à cette belle pièce chaleureuse.

Photos ci-dessous. La cuisine et la salle de bain :
en monochrome ou en couleurs,
le même goût pour les céramiques vivantes.

 

maison de ville Nanterre cuisine

maison de ville Nanterre salle de bains

 

Céramique noir et blanche d'antan
...et couleurs d'aujourd'hui

Une forte bouffée de vie. A noter une vraie fantaisie de grande classe au sol de la cuisine : le carrelage de céramique noir et blanche qui nous vient de cet antan qu’on aime, sans nostalgie, aux motifs géométriques agréablement mariés. Vraiment très plaisant. D’ailleurs, pour continuer dans la veine, les clients ont eu la riche idée de creuser l’inspiration mais dans des couleurs bigarrées, cette fois, pour habiller la salle de bain. Une forte bouffée de vie. Génial.